Coup d’œil sur … Alain Dubeau

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 27 novembre 2017, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Alain Dubeau

Alain avait alors choisi de nous présenter sa photo La mendiante.

Depuis quand fais-tu de la photo?

J’avais 12 ans quand j’ai commencé, évidemment en argentique. Rien de sérieux (mais l’est-on jamais à cet âge?) : photos souvenirs. Puis dans les années ’70, j’ai déménagé à Chicoutimi et ai rejoint le Club photo local. J’y ai côtoyé de très bons mentors qui m’ont beaucoup appris. Puis à l’université, quand est venu le moment de choisir un cours « libre » (hors programme), j’ai opté pour un cours en photographie. J’ai ainsi poursuivi mes activités en chambre noire. Au début des années ’80, j’ai déménagé aux États-Unis et la vie de famille et le travail m’ont pas mal accaparé et je suis revenu à la photographie de souvenirs. Par la suite j’ai eu une période vidéo sans jamais délaisser la photo. Vers 2003-2004, le Cupidon de la photo, drapé dans ses nouveaux atours (adieu argentique), m’a atteint avec ses flèches numériques et a ravivé en moi la passion pour la photo plus artistique.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

En 2004, j’ai rejoint le Club en même temps qu’Alain Côté et Benoit Durocher. Le Club tenait alors ses activités au Vieux Presbytère.

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

Faire de la photo de façon plus soutenue faisait partie de mes rêves depuis longtemps. Les très bons souvenirs que j’avais gardés du Club de Chicoutimi et toute l’aide que j’y avais reçue m’ont incité à rejoindre à nouveau un club, cette fois dans ma nouvelle patrie : St-Bruno. Je ne l’ai jamais regretté. J’y ai trouvé de la motivation, de la stimulation et des rencontres très enrichissantes. Et surtout beaucoup d’aide et d’entraide.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

J’aime être dehors, me promener en forêt donc tout naturellement la photo de nature m’attire. J’aime aussi les contacts humains, observer les gens et lire dans leurs yeux, surtout chez les personnes âgées et les enfants. Je retrouve chez eux une spontanéité et authenticité qu’on ne trouve plus chez des gens qui sont modèles ou jouent à l’être. Des cours suivis en histoire de l’art à l’Université du 3e âge à St-Bruno m’ont progressivement amené vers la photo que je qualifierais, à juste titre, d’artistique. Ainsi mes démarches photographiques des dernières années s’inscrivent justement dans ce courant qui m’amène plus loin par l’expérimentation. J’ai l’impression de revenir à l’essentiel, en dépouillant de plus en plus mes photos du superflu.

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Dans le cadre de ce cheminement plus « artistique », j’ai eu ma période de bichromie (N&B + une couleur). Ensuite, toujours dans le dépouillement progressif, j’ai abandonné la couleur pourtant unique en bichromie pour aller vers du haut-contraste (noir et blanc pur). Ma nouvelle phase, mon nouveau défi passionnant, me ramène à une nouvelle forme de bichromie. Je réintroduis une couleur (la dominante dans une scène) et j’ajoute aussi des calques que j’intègre à mes photos pour donner de la texture, du relief.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

C’était lors d’un séjour professionnel marquant à Bangalore en Inde en 2004. Au sortir d’un temple, mon regard a croisé celui d’une mendiante assise sur le sol et ses yeux m’ont vraiment accroché. La position de sa main tenant son écharpe près du visage m’a aussi captivé. Je n’avais qu’une petite caméra (de type « bridge ») au fond de ma poche et j’ai demandé sa permission pour prendre cette dame en photo. Comme quoi ce n’est pas le boîtier qui fait une bonne photo.

Pourquoi aimes-tu cette photo?

L’émotion évidente que cette photo fait ressortir à travers les yeux lumineux de cette mendiante. Le souvenir de cette rencontre basée sur un lien humain quasi instantané demeure encire bien net. Cette photo enchâsse une belle histoire dans ses pixels.

Calendrier: Mai 2018

 

Date Activité
7 mai Conférence de Guy Boily: « Dimension artistique »
14 mai Remise et accrochage des photos pour notre exposition
17 mai Notre exposition au Vieux Presbytère
…jusqu’au 20 mai
18 mai Vernissage de notre exposition au Vieux Presbytère à compter de 19h
20 mai Décrochage de notre exposition
21 mai Relâche
26 mai Sortie à la Maison du Marais à Sorel
28 mai Souper de fin d’année
4 juin Assemblée générale et élection du CA
Note L’exposition  «Ponts du monde»  se poursuit à Eastman jusqu’au 27 mai

Christian Autotte: « La macro à la maison » – 20 novembre 2017

Diplômé du New-York Institute of Photography et photographe pigiste depuis plus de 35 ans, Christian Autotte est conseiller chez L.L. Lozeau depuis 2001. En plus d’être photographe, il a également œuvré dans le domaine du cinéma documentaire comme caméraman spécialisé dans la macro photographie, son domaine de prédilection. Ses photos ont été publiées dans des magazines comme Sentiers Chasse et Pêche, Nature Canada, Ontario Out Of Doors, ON Nature et Photo Life. Il est l’auteur du livre « Bien débuter dans la photographie de Pierres Minéraux et Fossiles » en plus d’être le photographe de trois livres sur les fossiles de Montréal. Son intérêt pour la photographie scientifique l’a même amené à travailler pour une série de livres sur des fossiles d’Afrique du Sud.  Ses œuvres ont également été exposées au Musée Canadien de la Nature, au Cincinnati Museum of Science and Nature, et à l’Insectarium de Montréal. Il est présentement chroniqueur régulier pour le magazine Photo News.

Lors de sa visite au Club photo Évasion le 20 novembre 2017, il nous a présenté une approche très pragmatique de macrophotographie à la maison. Il a insisté sur la PRATIQUE pour acquérir progressivement la maîtrise nécessaire à la réussite de belles photos en macrophotographie. Il accorde une importance vraiment cruciale aux techniques d’éclairage; pour lui, ceci contribue à 95% au succès d’une photo, surtout en macrophotographie.

Calendrier: Avril 2018

 

Date Activité
2 avr. Relâche – Joyeuses Pâques!
5 avr. Conférence RCPM
8 avr. 2e sortie dans le métro
9 avr. Conférence de Yannick Michaud
«Photographie animalière»
16 avr. Soirée de sélection pour le concours « Circuit photo » 2018-2019 ainsi que pour le concours « Lozeau » 2019


Discussion en sous-groupes sur les améliorations souhaitées au fonctionnement de notre Club 

22 avr. Envoi des titres des photos pour l’exposition annuelle
23 avr. Sortie au Mont-Royal
30 avr. Gala SPPQ
Note L’exposition  «Ponts du monde»  se poursuit à Eastman jusqu’au 27 mai

Coup d’œil sur … Danny Guinan

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 20 novembre 2017, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Danny Guinan

Danny avait alors choisi de nous présenter sa photo Future championne olympique.

Depuis quand fais-tu de la photo?

Ça remonte à 1960! Je me souviens encore de la sensation d’excitation de cette première fois que j’ai pris une photo.

Mon père m’avait demandé de la prendre avec sa Brownie (caméra-icône de la compagnie Kodak).  Il voulait un souvenir de lui avec sa grand-mère. Après le déclic de l’obturateur, j’ai tourné la manivelle pour faire avancer le film jusqu’au prochain numéro. J’ai alors ressenti un grand sentiment d’accomplissement. Je venais de capter un moment historique familial. J’ai été conquis. La passion de la photo s’installait en moi. Quelques jours plus tard, mon père m’a légué sa Brownie qui est ainsi devenue ma première caméra.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

C’est tout récent, en septembre 2017. En fait, c’est mon deuxième club photo à vie. Dans le passé, j’ai fait partie du club photo de l’École Polytechnique de Montréal où j’ai passé plusieurs heures passionnées dans des chambres noires (pas celles des dortoirs 😉).

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

C’est simplement le goût de partager avec des collègues enthousiastes les diverses expériences liées à la photo afin d’évoluer, avec eux, dans ce hobby, dans cet art, dans cette passion.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

Quand je repense à la journée mémorable de mes débuts en photo, je réalise pourquoi capter des sujets sur le vif me passionne. En effet, j’aime faire de la photo portrait en utilisant une technique que j’ai baptisée “le dirigé spontané.” Pour moi la raison d’être d’une photo est de saisir un moment rempli d’émotion ou qui évoque une émotion. Dans ma première photo, je retrouve l’émotion ressentie il y a maintenant plusieurs années. Vous le voyez peut-être (ou pas) mais on y découvre la joie d’une rencontre, la fierté d’avoir sa grand-mère de 95 ans à son bras et, je l’espère, la fierté de voir son fils de huit ans capter ce moment qui deviendra inoubliable grâce, notamment, à cette photo !

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Je veux apprendre les critères et les modalités entourant le choix de photos dans le cadre de concours et tenter ma chance en participant au plus grand nombre de concours. De plus je souhaite pouvoir partager, avec les membres du Club, mes connaissances en créativité appliquées à la photographie.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

C’était à l’été 2012.  Mon gendre s’amuse à lancer sa petite Scarlett dans les airs et à la rattraper. Ils sont dans la piscine familiale. Sur la photo elle n’a que 3 ans et démontre déjà une assurance dans l’exécution de son saut. Une future championne olympique?

Pourquoi aimes-tu cette photo?

Ce que j’aime de cette photo est l’apparence de calme et d’assurance que la petite dégage; aussi, la délicatesse de la posture qu’elle a rapidement adoptée. Les gouttes d’eau figées et la posture saisie juste à la bonne milliseconde contribue, à mon avis, à la réussite de cette photo. La chance m’a souri!

Calendrier: Mars 2018

 

Date Activité
5 mars Conférence de Patrick Lavoie
«Lightroom (trucs et astuces)»
12 mars Soirée des membres


Les auteurs des photos choisies pour l’exposition « Les Ponts du Monde » doivent apporter leurs photos à la rencontre du 12 mars 

18 mars Date limite de remise des photos pour le thème «Créativité»


Matinée-rencontre SPPQ avec Philippe Manning:
«La photographie Noir & Blanc»


Début de l’exposition «Ponts du monde» à Eastman *

19 mars Conférence de Nathalie Madore
 «L’art de choisir LA bonne photo»
26 mars Évaluation des photos pour le thème «Créativité»
* L’exposition  «Ponts du monde»  se poursuit à Eastman jusqu’au 27 mai

Calendrier: Février 2018

 

Date Activité
5 févr. Conférence de Jimmy Ung
«Documentariste-photographe en motocyclette»
8 févr. Vernissage de l’exposition chez  Lozeau  à compter de 18h30*
12 févr. Soirée des membres
18 févr. Date limite de remise des photos pour le thème «Nature»


Matinée-rencontre SPPQ avec Michel Bury:
«Les défis de la photo de paysage»

19 févr. Conférence d’Emmanuelle Brière
«Développer sa créativité»
25 févr. Sortie dans le métro de Montréal
26 févr. Soirée d’évaluation sur le thème «Nature» avec le juge invité Guy Boily
                    * L’exposition LOZEAU débute le 1er et se termine le 28 février

Calendrier: Janvier 2018

>

Date Activité
1 janv. Santé, bonheur et… beaucoup de belles photos en 2018!
8 janv. Relâche
15 janv. Résultat du jugement pour le Défi interclubs
(Juge invité: Carlos Richer)
21 janv. Date limite de remise des photos pour le thème «Humain»


Matinée-rencontre SPPQ avec Christopher Dodds: Atelier et conférence (appareil sans miroir)

22 janv. Soirée technique avec…
  . Benoit Larochelle : découverte de logiciels
  . Francine Raymond : NIK software
29 janv. Soirée d’évaluation sur le thème «Humain» (Juge invité: Emmanuelle Brière)

Une photo pour la vie…

Chaque année, la Ville de St-Bruno sollicite l’implication bénévole du Club photo Évasion afin de réaliser la photo qui servira à la promotion de la clinique de sang. Nous tenons à souligner le dévouement de Jean-Marie Turcotte qui a réalisé, pour la clinique 2017, la superbe photo mettant en vedette des enfants de l’école Albert-Schweitzer et des bénévoles. Notre collègue Bernard Leprohon a épaulé Jean-Marie dans la tâche délicate de placer tout ce beau monde dans une forme particulière qui évoque évidemment le thème de l’événement. Bravo à nos deux collègues pour cette implication citoyenne!

 

Calendrier: Décembre 2017

Date Activité
3 déc. Soumission des fichiers numériques
pour la sélection des 20 photos du « Défi Interclubs Mongeon-Pépin » de la SPPQ
4 déc. Jugement  pour le concours « Circuit Photos » 2017-2018 de la SPPQ
11 déc. Souper de Noël
18 déc. Relâche (période des Fêtes)
25 déc. Joyeuses Fêtes à tous!

Pierre Ruel: « La photo composite » – 30 octobre 2017

Pierre Ruel reçoit son premier appareil photo à l’âge de 9 ans. Mais, c’est au secondaire qu’il reprend le goût de la création d’images. Le noir et blanc sera exploité au maximum avec les contrastes et les ombrages.

Plus sérieusement, en 2012, il s’abonne à l’école de formation en ligne KelbyOne dirigée par le célèbre photographe Scott Kelby pour une période de deux ans. Quelques formations plus spécialisées seront aussi ajoutées à son portfolio. Il commencera le portait dans des conditions difficiles tout en apprenant le contrôle de la lumière et de l’espace.

Depuis plus de deux ans, il exploite la photo en studio, le « lifestyle », le sport, le corporatif et les événements de tout genre. Il affectionne le studio qui lui permet un meilleur contrôle des éléments et de l’espace.

Informaticien de carrière, il affectionne les progiciels Lightroom, Photoshop et la suite Nik Collection qui constituent le socle de son activité de post-traitement. Il espère, dans un avenir rapproché, profiter d’un studio plus grand. La création d’une image photographique composée à partir d’éléments du réel est son ultime objectif. Il ouvre le champ à une interprétation toute personnelle de la part de celui ou celle qui contemple ses œuvres photographiques.

Lors de notre soirée du 30 octobre au Club photo Évasion, il a fait un montage à partir de deux photographies qu’il a prises pendant la réunion même :  une photo de pomme et une autre d’un sourire (celui d’une volontaire dans l’assistance).  Avec la générosité qu’on lui reconnaît, il a prodigué de multiples conseils pratiques sur sa démarche de création d’une photo composite. Nous pouvions suivre chacune des étapes de son flux de production (« workflow ») et voir comment il est arrivé à doter la pomme d’un immense sourire. Le résultat fut amusant, déroutant et, bizarrement, très réaliste tout en étant totalement fabriqué. Nous avons ainsi pu constater toute la minutie de son travail.

 

Calendrier: Novembre 2017

Date Activité
5 nov. Sortie Claude H. – Parcours patrimonial Boucherville
6 nov. Sélection des photos pour le concours
« Les Clubs photo s’exposent chez Lozeau »


Vote pour choisir les photos de l’exposition « Ponts du monde » 


Livraison des cadres commandés en sept. 

13 nov. Soirée des membres
19 nov. Date limite de remise des photos pour le thème « Animalier »


Matinée rencontre SPPQ

20 nov. Conférence de Christian Autotte
« Macro à la maison »
21 nov. Soirée de mentorat possible pour les membres se préparant à soumettre des photos au Défi Interclubs Mongeon-Pépin
27 nov. Soirée d’évaluation sur le thème « Animalier »