Coup d’œil sur … Suzie Archambault

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 6 avril 2018, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Suzie Archambault

Suzie avait alors choisi de nous présenter sa photo Charmes automnaux du Bic.

Depuis quand fais-tu de la photo?

Mes parents prenaient beaucoup de photos quand j’étais jeune.  On a d’ailleurs beaucoup de photos familiales sur diapositives. À l’âge de 15 ans, je suis allé en Alberta dans le cadre d’un échange étudiant en Alberta pour une durée de 3 mois alors j’avais besoin d’un appareil pour rapporter des photos souvenirs. Je m’étais donc offert un petit appareil compact Canon qui m’a suivi très longtemps. J’ai donc pris goût à la photographie dès mon adolescence. Dans mon entourage, j’ai toujours été celle qui prenait le plus de photos alors j’étais prédisposée au numérique! Je m’y suis d’ailleurs converti en 2004. En dépit de ma passion pour la photo, la vie a fait en sorte que je n’ai suivi mon premier cours qu’en 2010 seulement.  Ce cours m’a permis d’améliorer mes photos et de connaître un peu mieux le langage photographique.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

J’ai rejoint le Club en 2014. Le professeur du cours de photographie (c’était à Sainte-Julie) m’avait chaudement recommandé le Club de Saint-Bruno. J’ai soumis ma candidature au printemps et j’ai été très chanceuse de pouvoir commencer dès l’automne qui a suivi.

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

Je désirais passer à un cran supérieur et avoir la possibilité de rencontrer des gens qui ont la même passion. Je savais que je pourrais en apprendre plus sur la photographie et sur les techniques que je n’osais pas encore utiliser.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

J’aime photographier les paysages, faire de la macro, un peu de portrait (mais pas en studio). L’architecture m’attire aussi. Je n’ai pas vraiment trouvé de créneau précis et je ne suis pas certaine de vouloir m’y astreindre. Je me laisse plutôt porter par ce que je vois. Mais j’avoue que la plupart du temps je fais de la photo « souvenir » (surtout lorsque plusieurs personnes attendent après moi…).  Je ne prends pas souvent le temps de partir avec mon appareil dans le but de faire de la photo.

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Je me suis donné comme défi cette année de présenter une photo à l’exposition de fin d’année. J’ai déjà acheté un cadre : c’est un bon début! J’aimerais également présenter un peu plus de photos lors des soirées thématiques du Club. Cependant, puisque je n’utilise pas de logiciel de retouche, je sais que mes photos manquent toujours un petit quelque chose… De plus, pour l’instant, les concours ne m’intéressent pas. Peut-être qu’un jour, quand je serai à la retraite, j’aurai plus de temps à consacrer à la photographie et je prendrai le temps de retoucher mes photos 😉

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

J’ai hésité dans le choix de la photo, mais j’ai finalement opté pour ce beau paysage d’automne. Cette photo a été prise à la mi-octobre 2017. Mon conjoint et moi étions en route vers Matane et je lui ai demandé d’arrêter en bordure de route à plusieurs reprises pour que je puisse photographier les belles couleurs d’automne. Arrivée au Bic j’ai été charmée, mais surtout surprise des couleurs d’automne qui étonnamment étaient surtout dans les teintes de jaune et de vert. Mais c’était tout de même de toute beauté!

Pourquoi aimes-tu cette photo?

Les couleurs chaudes d’automne sans contredit! Et ça me rappelle un court moment de cette belle escapade en amoureux vers le Vignoble Carpinteri.