Coup d’œil sur … Marie-Pierre Taillon

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 25 mars 2018, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Marie-Pierre Taillon

Marie-Pierre avait alors choisi de nous présenter sa photo 300 km/h.

Depuis quand fais-tu de la photo?

Je fais de la photo depuis plus de 20 ans. J’ai commencé lorsque j’étais au secondaire. Pour parfaire mes compétences avec l’arrivée du numérique, j’ai décidé de suivre une attestation d’études collégiales en photographie au CÉGEP du Vieux-Montréal (en 2005). Depuis, j’ai eu malheureusement trop peu d’occasions de faire de la photo, étant donné mon horaire professionnel chargé en tant que chimiste.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

En septembre 2017, c’est-à-dire au début de la présente saison (2017-2018).

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

Comme je manquais d’occasions de faire de la photo, j’ai cherché un groupe photo où m’inscrire à compter de Noël 2016. En fouillant sur internet, je suis tombée sur le Club photo Évasion. J’ai tout de suite été séduite, malgré la distance entre chez moi et Saint-Bruno (j’habite à Montréal-Nord). Je trouvais que les photos publiées sur le site étaient artistiques et avaient un niveau technique élevé (par rapport à ce que j’avais trouvé ailleurs). Après plus de 6 mois sur la liste d’attente, j’ai reçu un courriel de la présidente (Francine) me disant qu’une nouvelle saison débutait et que, si j’étais toujours intéressée, je pouvais me joindre au groupe. YEAH !!!

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

J’aime beaucoup faire de la photo avec macro-objectif, surtout pour aller chercher les petits détails d’un sujet. Sinon, je suis plus du type architecture que paysage. Cependant, à la suite de l’acquisition d’un nouveau boîtier converti à l’infrarouge (grâce à Francine), cela va peut-être changer.

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Pour les prochaines années, j’aimerais simplement consacrer plus de temps à la photo et, surtout, expérimenter l’infrarouge.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

Pendant mes études en photo, j’ai eu l’occasion d’aller assister à quelques événements sportifs : match des Carabins, compétition de Volleyball, Coupe Rogers, Grand-Prix. Comme projet final, on devait présenter un portfolio et le mien portait principalement sur le sport. J’ai donc choisi une photo de la course du Grand-Prix de Montréal (juin 2004).

Pourquoi aimes-tu cette photo?

J’aime cette photo parce qu’elle me rappelle toute l’adrénaline et l’excitation qui régnaient cette journée-là. J’ai eu droit à des moments privilégiés, que je ne revivrai probablement pas.