Coup d’œil sur … Jacques Paquette

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 25 mars 2018, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Jacques Paquette

Jacques avait alors choisi de nous présenter sa photo Tranquillité en famille.

Depuis quand fais-tu de la photo?

En 2010, j’ai commencé à prendre des photos-souvenirs de nombreux voyages avec un appareil compact. Tout en appréciant les photos que je conservais dans des albums, je désirais pouvoir en prendre de meilleures. En 2014 je me suis procuré un appareil de type reflex et « faire de la photo » est devenu un très beau passe-temps pour profiter de ma retraite qui avait débuté en 2005.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

J’ai rejoint le Club en 2015 après avoir attendu quelque temps en liste d’attente. Un peu impatient, j’ai failli me diriger vers un autre club photo, mais, finalement, je suis ravi d’avoir attendu la réponse du Club de mon patelin.

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

Le désir d’améliorer la qualité de mes photos était grandissant. Lors d’une pause randonnée au petit café « La Tasse Verte », des voisins de table discutaient photo. Ayant engagé la conversation, ils m’ont sensibilisé aux avantages d’appartenir à un club afin de progresser plus rapidement. Une des personnes, ayant alors son propre studio à Montréal, m’a chaudement recommandé le Club photo Évasion en me vantant son excellente réputation. Depuis mon entrée au Club, les rencontres ainsi que le partage d’idées et d’expériences ont été stimulants et même passionnants.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

J’ai un penchant marqué pour la nature et les grands paysages sans nécessairement bouder tout autre créneau. Ce domaine de photos m’interpelle. La présence et la force de la nature, son rapport à l’homme et son œuvre ainsi que le rapport de cohabitation entre eux sont les sujets dominants de mon activité photographique.

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Après une pause récente, mon défi sera de réduire le recours au post-traitement en améliorant significativement ma prise de vue à la source. Je devrai exploiter de façon plus approfondie les fonctions intégrées dans mes boîtiers. Au moyen d’ateliers de formation et aussi d’échanges avec les membres, je pense bien trouver les informations pertinentes. Enfin, lors des soirées thématiques en particulier, retenir les conseils qui m’amèneront à développer mon style personnel de photographie pour, ultimement, me faire plaisir.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

Lors d’un voyage jusqu’à la côte ouest (le Pacifique), j’ai découvert une sorte de monde dans un autre monde. Nous avons passé plusieurs jours à Yosemite Park et Napa Valley avant de remonter la côte vers le Canada. Nous avons apprécié la tranquillité des états de l’Oregon et de Washington. Au gré d’une pause, nous avons marché sur le bord de la route et nous est alors apparue cette plage cachée. À perte de vue, on ne voyait que cette petite famille sur la plage alors que moi et ma conjointe les observions du haut de la petite falaise surplombant la scène. Sans intervenir dans leur quiétude, j’ai pris cette photo à main levée.

Pourquoi aimes-tu cette photo?

L’ambiance contrastait avec la frénésie touristique et commerciale des espaces visités dans les jours précédents. La scène évoquait l’homme dans la nature et l’œuvre du temps sans l’intervention de l’homme. Le tout semblait figé dans le temps qui suspendait son cours.