Coup d’œil sur … Eveline Caron

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 4 mars 2018, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Eveline Caron

Eveline avait alors choisi de nous présenter sa photo Marais de Cacouna.

Depuis quand fais-tu de la photo?

Je fais de la photo depuis que je suis enfant. J’ai reçu un appareil photo 35mm quand j’avais environ sept ans. À cet âge, je m’amusais à prendre des photos principalement lors de fêtes de famille et de voyages, mais pas en grande quantité, comme j’étais limitée par les 12 ou 24 poses que permettaient les films argentiques.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

J’ai rejoint le Club en 2002. À cette époque, le club ne comptait qu’un petit nombre de membres. Je ne comprenais pas toujours de quoi les gens parlaient (f stops, profondeur de champ, filtre polarisant…), mais une chose était claire : tout comme moi, les membres avaient un grand intérêt pour la photographie.

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

J’ai rejoint le club à la suggestion de ma famille, qui savait que j’aimais la photo. J’avais fait un voyage en France, avec un groupe d’étudiants de mon Cégep, quelques années auparavant et tout le monde me disait que j’avais pris de belles photos et que je devrais continuer à en faire.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

Je fais encore de la photo d’événement et, en de telles occasions, j’aime capturer les interactions entre participants et les expressions heureuses. Par ailleurs, ce que j’aime le plus photographier, c’est la nature, principalement les paysages, mais aussi les sujets qui se prêtent bien à la macrophotographie dans la nature. J’apprécie de prendre le temps pour bien observer la beauté de la nature. Or la photo me donne non seulement la possibilité d’observer cette beauté, mais aussi de l’apporter avec moi et de la partager avec les autres.

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Je ne me donne pas de défi particulier. On pourrait dire que je me laisse simplement porter par ma passion. Je préfère recueillir les images quand elles se présentent à moi, plutôt que de les créer. Ça ne veut pas dire qu’une nouvelle idée n’attirera pas occasionnellement mon attention.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

J’ai pris cette photo lors de vacances à Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent, en juillet 2012.

Pourquoi aimes-tu cette photo?

J’aime les grands espaces ouverts, où on peut voir l’horizon. Je suis sensible à la sérénité que je perçois dans cette photo.