Coup d’œil sur … Pierre Bisson

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 25 février 2018, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Pierre Bisson

Pierre avait alors choisi de nous présenter sa photo Aiguilles de Bavella, Corse .

Depuis quand fais-tu de la photo?

Au milieu des années ‘70, un ami m’avait initié à la photographie et m’avait recommandé d’acheter un appareil reflex; on était alors, bien sûr, à l’époque de l’argentique. J’ai utilisé ce premier appareil surtout pour des photos de vacances, des réunions de famille. La plupart du temps, ces souvenirs étaient conservés sous forme de diapositives.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

Il y a une dizaine d’années, un peu après le début de ma retraite.

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

La nouvelle disponibilité que m’offrait la retraite a ravivé le goût de reprendre la photographie. J’ai acheté un nouvel appareil reflex, numérique cette fois, et j’ai suivi des cours chez Lozeau. Par ailleurs, j’avais entendu parler du Club photo de Saint-Bruno et j’ai fait une demande qui fût acceptée l’année suivante. J’étais sûr d’être au bon endroit pour acquérir de nouvelles connaissances, pour rencontrer d’autres gens passionnés par la photographie et pour échanger avec eux.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

Pour faire de la photo, j’aime les grands espaces. Mes préférences vont à la photo de paysage, particulièrement en voyage, et à la photo d’architecture en général. Comme plusieurs photographes amateurs ou professionnels, les moments de la journée que je privilégie pour les photos en nature, à cause de la belle lumière qui s’y déploie alors, sont les fameuses heures (plus souvent quarts d’heure…) magiques : « Golden hour »  et « Blue hour ».

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Je souhaite améliorer ma technique en général et, plus spécialement, mieux maîtriser la mise au point en macrophotographie. De plus, j’ambitionne de participer le plus possible aux activités du Club : me joindre aux sorties photo et soumettre des photos aux soirées thématiques et aux expositions.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

C’était lors d’un voyage en Corse, en juin 2013, sur une route sinueuse et escarpée, dans une région appelée « Aiguilles de Bavella ». Il y avait un belvédère pour contempler le paysage. Ayant mon appareil photo en main, j’ai été chanceux de voir apparaître les deux motocyclistes au bon endroit et au bon moment sur la route qui contournait la falaise.

Pourquoi aimes-tu cette photo?

Cette photo me rappelle évidemment les beaux souvenirs de ce voyage en Corse. Il y avait du brouillard au sommet des montagnes qui commençait à se dissiper; c’était comme une invitation à prendre une photo. Pour couronner le tout, un rayon de soleil éclaira la falaise juste au bon moment.