Coup d’œil sur … Jany Gauthier et Jean-Marie Turcotte

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 11 février 2018, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Jany Gauthier et Jean-Marie Turcotte
(Se livrant à leur passion photographique ensemble, ils ont demandé à être interviewés en couple)

Jany et Jean-Marie avaient alors choisi de nous présenter leur photo Désinvolture.

Depuis quand faites-vous de la photo?

À tour de rôle, dans la famille, Jany et moi avons toujours assumé la responsabilité de prendre les photos des moments mémorables. Au fil du temps, nous sommes devenus les archivistes familiaux : il n’est pas rare qu’on nous demande de retrouver des souvenirs d’une personne ou d’un d’événement, ce qui nous fait parfois remonter de 20, 25 voire 30 ans dans le passé!

Certes, ce n’était pas du tout de la photo professionnelle ni même semi-professionnelle, mais de la belle photo d’amateur avec un grand « A ». Notre registre de plus de cent mille photos (oui : 100 000 avec cinq zéros!) est trié par événement et, pour la plupart, par reconnaissance faciale également. Une habitude de classement développée au fil des années de façon assidue.

En 2003, Jany utilisait encore atic Canon SD1200 (semblable à un petit Instamatic). Mais Jean-Marie a acheté un premier appareil numérique, un « Canon G3 », qui a fait, depuis, pas mal de millage ! C’est à partir de là qu’un d’un réel engouement s’est développé pour les deux conjoints. Rapidement, quelques lentilles se sont ajoutées au Canon afin d’approfondir nos expérimentations.

En 2008, nous avons amorcé une formation qui s’est étendue sur plus de huit années. Durant cette période, nous avons découvert notre passion pour la photo « Portrait ».  Nous avons alors mis en place notre propre studio. Aujourd’hui, nous partageons toujours cette passion.

Quand avez-vous rejoint le Club photo Évasion?

Nous avons rejoint le club en 2015. Nous avions essayé d’y adhérer quelques années auparavant, mais sans succès; les places étaient limitées et nous étions sur une liste d’attente. C’était lors d’une exposition des photos du Club au Vieux Presbytère que nous avons rencontré Suzanne Tremblay (elle était alors présidente) qui nous a alors informés de quelques places qui s’étaient libérées pour de nouveaux membres. Nous avons sauté sur l’occasion.

Qu’est-ce qui vous a incité à rejoindre le Club?

Nous souhaitions côtoyer des personnes avec la même passion que nous et approfondir nos connaissances techniques au niveau de la photo en général. Nous voulions également prendre les moyens de nous motiver afin d’élargir nos horizons en photographie.

Qu’est-ce que vous aimez particulièrement photographier? Pourquoi?

Le portrait en studio est notre plus grande motivation. Contrairement à la photo abstraite ou de paysage, le « Portrait Studio » exige d’établir un lien de confiance avec nos sujets. Cet élément particulier nous stimule et nous motive. La photo ci-contre illustre le genre de « set-up » que nous avons utilisé dans un studio que nous avons loué à l’occasion.

 

 

En photographie, quel défi vous donnez-vous au cours de la prochaine année?

Le défi ne se limite pas à cette année puisqu’il s’étalera sur quelques années à venir. Nous expérimentons d’autres sphères de la photographie. Ainsi, tout dernièrement, nous avons accepté d’essayer la photo commerciale. Nos photos en format affiche (« poster ») ont été imprimées pour une compagnie internationale établie en Europe dans le cadre d’un message de sécurité au travail, au nom de la CSST. Nous y avons trouvé beaucoup de gratification. Nous avons aussi couvert des événements, dont la semaine de la famille et la campagne de collecte de sang pour la ville de Saint-Bruno. Une des photos est actuellement active sur les tableaux publicitaires aux entrées de la ville. Un deuxième défi, à court terme cette fois-ci, sera la mise à jour de notre site (www.photocaprice.com) .

Dans quelles circonstances fut prise la photo que vous avez choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

Pour souligner la fin des classes, il y a quelques années, un petit groupe de finissantes ont souhaité immortaliser cet événement. Nous avions alors utilisé notre studio pour produire ce grand « poster ».

Pourquoi aimes-tu cette photo?

Nous avons été témoins de ce beau moment que ces finissantes vivaient et avons partagé leur belle complicité. C’est un aspect qu’on aime particulièrement de la photo Portrait. Depuis ce temps, nous avons réalisé avec grand plaisir des photos de maternité pour certaines d’entre elles 😊.