Coup d’œil sur … Mario Cloutier

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 4 février 2018, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Mario Cloutier

Mario avait alors choisi de nous présenter sa photo Pluvier siffleur.

Depuis quand fais-tu de la photo?

J’ai commencé vers l’âge de 13 ans (c’est tout récent 😊 ). Je me suis d’emblée inscrit dans un club photo et m’y suis adonné à ma passion, en argentique bien sûr à cette époque. Beaucoup plus tard, au début du présent millénaire, ma conjointe (Francine Ouellet) m’a encouragé à rejoindre un club ornithologique qu’elle aimait beaucoup. Je m’y suis inscrit, ce qui m’amena à en combiner deux passions : oiseaux et photographie.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

C’était en 2012. Quelque temps avant, j’étais venu au Club en tant que conférencier sur la photo d’oiseaux. La présidente d’alors m’avait encouragé à devenir membre du Club et j’ai suivi sa suggestion.

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

J’étais membre fondateur du club photo de Sorel-Tracy. Un différend m’a refroidi quant à ma participation, mais j’aimais beaucoup l’idée de faire partie d’un club photo. Ce que j’avais vu lors de ma visite au Club de Saint-Bruno m’avait beaucoup plu. Ma motivation était de pouvoir échanger avec d’autres passionnés et d’appendre. Le bon calibre du Club de Saint-Bruno m’a vraiment enchanté et j’ai pu développer mes habiletés. Avec le temps mes photos ont attiré l’attention de plusieurs personnes, tant dans des milieux corporatifs, que culturels ce qui m’a amené, avec ma conjointe, à accepter plusieurs contrats de photographies pour différents organismes et compagnies.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

Je partage la passion de ma conjointe pour la photo aviaire. J’aime aussi la photo de nature. Mais, en fait, j’aime tout autant la photo corporative (par exemple, j’ai fait pas mal de photos de machinerie industrielle ou de photos destinées à des brochures ou des murs présentoirs – murales – pour ArcelorMittal).

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Francine (ma conjointe) et moi espérons consacrer plus de temps à faire des photos pour le plaisir. Ce n’est pas toujours facile de dire non à des demandes venant de la famille ou des amis (par exemple : photos de mariage). Je n’ai pas détesté faire des photos à contrat mais je souhaite maintenant en faire plus pour le simple plaisir.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

C’était sur une plage aux Îles de la Madeleine à l’été 2016. Je cherchais à capter des pluviers siffleurs et j’ai eu plusieurs occasions de prendre de beaux clichés de ces oiseaux de plage.

Pourquoi aimes-tu cette photo?

Le plumage de l’oiseau est bien défini. Son cadre de vie est bien rendu aussi. J’en suis plutôt fier.