Coup d’œil sur … Danny Guinan

Note: Si vous êtes présentement en affichage de plusieurs rubriques sur le même écran et que vous aimeriez voir cet article en plus grand format, il suffit de cliquer sur le titre en tête d’article
 

 


Le 20 novembre 2017, notre caméra et notre micro virtuels
vous faisaient découvrir…
Danny Guinan

Danny avait alors choisi de nous présenter sa photo Future championne olympique.

Depuis quand fais-tu de la photo?

Ça remonte à 1960! Je me souviens encore de la sensation d’excitation de cette première fois que j’ai pris une photo.

Mon père m’avait demandé de la prendre avec sa Brownie (caméra-icône de la compagnie Kodak).  Il voulait un souvenir de lui avec sa grand-mère. Après le déclic de l’obturateur, j’ai tourné la manivelle pour faire avancer le film jusqu’au prochain numéro. J’ai alors ressenti un grand sentiment d’accomplissement. Je venais de capter un moment historique familial. J’ai été conquis. La passion de la photo s’installait en moi. Quelques jours plus tard, mon père m’a légué sa Brownie qui est ainsi devenue ma première caméra.

Quand as-tu rejoint le Club photo Évasion?

C’est tout récent, en septembre 2017. En fait, c’est mon deuxième club photo à vie. Dans le passé, j’ai fait partie du club photo de l’École Polytechnique de Montréal où j’ai passé plusieurs heures passionnées dans des chambres noires (pas celles des dortoirs 😉).

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre le Club?

C’est simplement le goût de partager avec des collègues enthousiastes les diverses expériences liées à la photo afin d’évoluer, avec eux, dans ce hobby, dans cet art, dans cette passion.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement photographier? Pourquoi?

Quand je repense à la journée mémorable de mes débuts en photo, je réalise pourquoi capter des sujets sur le vif me passionne. En effet, j’aime faire de la photo portrait en utilisant une technique que j’ai baptisée “le dirigé spontané.” Pour moi la raison d’être d’une photo est de saisir un moment rempli d’émotion ou qui évoque une émotion. Dans ma première photo, je retrouve l’émotion ressentie il y a maintenant plusieurs années. Vous le voyez peut-être (ou pas) mais on y découvre la joie d’une rencontre, la fierté d’avoir sa grand-mère de 95 ans à son bras et, je l’espère, la fierté de voir son fils de huit ans capter ce moment qui deviendra inoubliable grâce, notamment, à cette photo !

En photographie, quel défi te donnes-tu au cours de la prochaine année?

Je veux apprendre les critères et les modalités entourant le choix de photos dans le cadre de concours et tenter ma chance en participant au plus grand nombre de concours. De plus je souhaite pouvoir partager, avec les membres du Club, mes connaissances en créativité appliquées à la photographie.

Dans quelles circonstances fut prise la photo que tu as choisie pour cette entrevue? (Moment, endroit, événement particulier?)

C’était à l’été 2012.  Mon gendre s’amuse à lancer sa petite Scarlett dans les airs et à la rattraper. Ils sont dans la piscine familiale. Sur la photo elle n’a que 3 ans et démontre déjà une assurance dans l’exécution de son saut. Une future championne olympique?

Pourquoi aimes-tu cette photo?

Ce que j’aime de cette photo est l’apparence de calme et d’assurance que la petite dégage; aussi, la délicatesse de la posture qu’elle a rapidement adoptée. Les gouttes d’eau figées et la posture saisie juste à la bonne milliseconde contribue, à mon avis, à la réussite de cette photo. La chance m’a souri!